À propos de la thérapie brève stratégique

La thérapie brève est issue de l’Ecole du Palo Alto (USA) dans les années 60. C’est une thérapie pragmatique axée sur la résolution d’un problème. Mon rôle de thérapeute est donc d’établir le plus concrètement possible, avec le concours du client : la nature du problème ici et maintenant, de chercher avec lui les tentatives de solutions que celui-ci a déjà mise en place, d’explorer le problème amené sous des aspects inédits et, enfin, de prescrire des taches innovantes motivées par l’objectif que le client et moi-même, auront préalablement négocié.

La thérapie tient compte de l’aspect interrelationnel lié au « problème  » (famille, milieu de travail, groupe etc..) et peut donc être qualifiée de systémique. C’est donc une thérapie globale axée sur les faits concrets et leur contexte. Le client sera acteur et actif dans sa thérapie (tâches) mais il ne lui sera rien demandé que je ne juge aller à son encontre. Le thérapeute se veut non normatif et respectueux des croyances, des valeurs et idéaux du client. Pour aider le client à mettre des mots sur ce qu’il vit, j’utilise la communication non violente, dont l’objet est de se connecter avec ses besoins, de les reconnaître et de formuler des demandes concrètes et positives pour les satisfaire ou tout au moins les faire entendre.

Pour qui, pour quoi et surtout pour quoi faire ?

 » Le patient a le droit au soulagement le plus rapide, le plus complet et le plus durable possible de sa souffrance et ce de la façon la moins envahissante qui soit. Je ne lui demanderais rien d’illégal, rien d’immoral, rien d’impossible. En contrepartie il fera tout pour me rendre inutile aussi vite que possible. » ( Nicolas Cummings)

Pour qui  : la thérapie brève et systémique s’adresse aux personnes vivant une situation comme problématique (suscitant une souffrance morale et ou physique : difficulté relationnelle, séparation, deuil, problèmes de santé, manque de confiance en soi, manque d’estime, difficultés familiales etc…) et qui sont désireuses d’un changement rapide et durable de la situation.
Ce type de thérapie n’a pas comme objectif premier de mieux se connaître, d’essayer de comprendre ou de s’analyser.

Pour quoi : pour toute situation vécue comme un problème et engendrant une souffrance.

Dans quel but : pour soulager le plus rapidement et plus complètement possible cette souffrance.
La thérapie se veut courte dans le temps, une douzaine de séances est prévue par problème mais le thérapeute n’est pas dogmatique à ce sujet, une latitude existe à ce propos.

 : Le cabinet est très facile d’accès, il se situe à l’entrée du centre ville et on y accède par le ring

Andrea Agosta
- Rue Tumelaire, 91
- 6000 Charleroi
- Téléphone : 0478 69 03 57
- E-Mail : agosta@skynet.be
- N° d’entreprise : 888-596-808
- Consultations : le lundi, mardi, mercredi en soirée et vendredi, samedi toute la journée.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s